Pathologie moléculaire

Pathologie moléculaire

En coopération avec le département de biologie moléculaire, les infections au HPV du type à faible risque ou à risque élevé peuvent être rapidement détectées ou exclues par PCR sur du matériel cytologique provenant de la cytologie gynécologique en LBC (frottis PAP), de la cytologie LBC clinique (p.ex. frottis anaux, frottis de la muqueuse buccale), mais aussi sur du matériel histologique enrobé de paraffine (p.ex. biopsies de la portio uteri, de la zone génitale, de la bouche et de la gorge).

Examens pathologiques moléculaires supplémentaires des tumeurs malignes confirmées histologiquement à l'aide du système Idylla TM :

  • Test de mutation BRAF (p.ex. mélanome malin, carcinome papillaire de la thyroïde)
  • Test MSI (p.ex. carcinomes colorectaux, carcinomes de l'endomètre)
  • Test de mutation NRAS-BRAF (p.ex. carcinomes colorectaux)